Wat Samian Nari วัดเสมียนนารี

Situé le long de Vipavadhi Rangsit Road, à trois kilomètres environ au nord du parc Chatuchak et son célèbre marché, le Wat Samian Nari est un temple royal de la capitale datant du règne de Rama V (1853 – 1910).

Cette ancienneté s’observe notamment dans le Viharn, reconnaissable à ses nombreuses statues couvertes d’or sous son porche. Les murs intérieurs sont quant à eux recouverts de belles fresques d’époques légèrement défraichies par endroit.

Cette salle a par ailleurs une spécificité car elle est coupée en deux, isolant l’autel et son beau bouddha.

Depuis l’extérieur, sur le côté gauche, les fidèles empruntent un passage creusé qui leur permettent de remonter dans le Viharn, pour ensuite ressortir de l’autre côté. Telle une circumambulation, certains font plusieurs fois le tour.

Entrée du Viharn

Entrée du Viharn

Le Viharn et ses peintures

Le Viharn et ses peintures

bouddhas sur l'autel

Peintures dans le Viharn

Outre ce Viharn d’époque, le Wat Samian Nari possède plusieurs sanctuaires en l’honneur de divinités hindoues ainsi qu’un remarquable Ubosot édifié en marbre, du moins en parti. A l’intérieur, on retrouve une nouvelle fois des peintures murales d’une grande finesse et dotée d’une originalité bien venue.

L'Ubosot et ses peintures

L’Ubosot et ses peintures

Sao Ching Cha

Peinture de la balançoire géante, Sao Ching Cha

Il y a beaucoup de fantômes en Thaïlande et selon une légende locale, les abords du Wat Samian Nari en compteraient deux.

Suite à la mort (fictive ?) de deux jeunes femmes près de la voie ferrée il y a une vingtaine d’années, elles reviendraient hanter ceux qui se promènent à proximité des voies une fois la nuit tombée…

Coordonnées GPS: N 13°50’22 E100°33’23

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดคณิกาผลวัดสีชมพู