Wat Chakrawat Ratchawat Woramahawihan วัดจักรวรรดิราชาวาสวรมหาวิหาร

Près de Chinatown et de la fameuse ruelle commerçante Sampheng (สำเพ็ง), le Wat Chakrawat est l’un des plus grands temples de Bangkok. Des dizaines de moines y séjournent.

Son enceinte est si vaste qu’elle fait office de parking et une rue centrale sépare les différents bâtiments.

Rue au milieu du monastère

Crocodiles à Bangkok

La partie proprement religieuse est situé au nord du complexe. Dans cette zone, un bassin discret accueille deux crocodiles !

Au XIXe siècle, un canal fut creusé jusqu’au fleuve Chao Phraya.

Selon la légende, plusieurs crocodiliens en auraient alors profité pour venir séjourner au temple via ce nouveau passage. Les moines en auraient pris soin jusqu’à ce que la plupart prennent la poudre d’escampette.

Seulement une poignée seraient restés, dont le mâle actuel serait l’unique descendant. Aujourd’hui isolés dans leur enclos, ils coulent, nous l’espérons, des jours heureux.

Crocodile Bangkok

Bouddha Phra Bang

Le Wat Chakrawat possède une histoire prestigieuse puisqu’il a accueilli durant quelques années le bouddha dénommé Phra Bang (พระบาง).

À la fin du XVIIIe siècle lors de la prise de Vientiane, les troupes siamoises s’emparent du Bouddha d’Emeraude (Phra Kaeo Marakot – พระแก้วมรกต), aujourd’hui exposé au Wat Phra Kaeo (วัดพระแก้ว), mais aussi de ce fameux bouddha Phra Bang.

Ces deux représentations de Bouddha étaient alors de véritables palladiums pour les souverains du monde lao.

Si le Bouddha d’Emeraude est resté au Siam jusqu’à ce jour, le bouddha Phra Bang ne restera que quelques années à Bangkok.

Ayant considéré qu’il amenait le désordre dans le royaume et qu’il portait malheur, il fut rapidement renvoyé au Laos. Il revint toutefois quelques années plus tard à Bangkok pour être exposé au Wat Chakrawat, mais il fut définitivement retourné au Laos en 1867.

Au XXIe siècle, le bouddha Phra Bang, qui a donné son nom à la ville de Luang Prabang, est exposé dans un magnifuque pavillon dans l’enceinte de l’ancien palais royal.

Ho Phra Bang

Pavillon dédié au bouddha Phra Bang à Luang Prabang

Pour combler le départ de cette statue inestimable, un bouddha venu du Wat Phra Kaeo, appelé Phra Nak (พระนาก), fut transféré au Wat Chakrawat sous l’impulsion du roi Rama IV.

Les photos de ce bouddha en or sont toutefois presque aussi rares que celle du bouddha Phra Bang.

Le Viharn (un ancien Ubosot) et l’Ubosot actuel sont rarement ouverts, tout comme un troisième édifice coloré mais dont les décorations partent en lambeaux. C’est d’ailleurs dans cet édifice curieusement délaissé qu’était hébergé le bouddha Phra Bang.

Wat Chakkrawat

Ubosot

Ancien pavillon dédié au bouddha Phra Bang

Wat Chakrawat Ratchawat Woramahawihan

Bien qu’il s’agisse d’un temple prestigieux à Bangkok, il y a donc peu de choses à découvrir au Wat Chakrawat.

On mentionnera tout de même les crocodiles, un Montop surélevé sur une colline factice, un sanctuaire dédié à une figure militaire ayant vaincu les Laotiens au XIXe siècle, le dénommé Chao Phraya Bodindecha (เจ้าพระยาบดินทรเดชา), et un Prang blanc, l’un des plus majestueux de la capitale.

Montop sur sa petite colline

bouddha dans le Montop

Wat Chakrawat Ratchawat Woramahawihan

Prang

Coordonnées GPS : N 13°44’32 E100°30’14

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดลาดพร้าววัดใหม่ทองเสน