Wat Tha It Ang Thong วัดท่าอิฐ อ่างทอง

Situé à quelques encablures au nord de la capitale provinciale Ang Thong, le Wat Tha It est l’un des nombreux temples historiques des environs.

A l’origine, les lieux formaient une carrière pour assurer l’édification du Wat Khun Inthapramun et son bouddha couché (วัดขุนอินทประมูล). Ce passé rocailleux a donné son nom actuel au monastère, Tha It (ท่าอิฐ) pouvant se traduire par port des briques.

Le monastère en tant que tel fut fondé à la fin de l’ère Ayutthaya, en 1761, soit six ans avant la chute du royaume.

Plus récemment, le Wat Tha It s’est singularisé par la construction d’un Chedi atypique nommé Phrathat Chedi Si Pho Thong (พระธาตุเจดีย์ศรีโพธิ์ทอง), consacré en l’an 2000.

Disposé au centre d’un vaste cloitre, ce stupa doré de forme hexagonale mesure près de cinquante mètres de haut. Il s’aperçoit donc à plusieurs centaines de mètres à la ronde.

Wat Tha It Ang Thong

Statues dans le cloitre

Wat Tha It Ang Thong

Chedi à neuf étages

A l’instar de quelques pagodes chinoises, ce Chedi peut se visiter. Au premier étage, placée au centre de la salle sur un autel surélevé, vous découvrez une réplique de Phra Phuttha Chinnarat (พระพุทธชินราช), le célèbre bouddha de Phitsanulok.

Wat Tha It

Dans la même idée, à chaque étage successif sa propre statue du Bouddha et sa couleur dominante, en général jaune ou bleue mais toujours dans un ton pastel, donnant une atmosphère seventies à l’ensemble.

วัดท่าอิฐ อ่างทอง

Wat Tha It Ang Thong

Wat Tha It Ang Thong

Wat Tha It

Avec persévérance, au neuvième étage, vous découvrez l’aspect le plus sacré du monastère, à savoir un stupa intérieur protégeant des reliques du Bouddha venues du Sri Lanka.

Wat Tha It Ang Thong

Reliques au neuvième étage

Depuis les fenêtres de cette pièce circulaire, le panorama est dégagé sur les étendues de rizières environnantes.

Dans la direction sud-ouest, vous distinguerez même le bouddha monumental du Wat Muang (วัดม่วง), à plusieurs kilomètres de là !

Province Ang Thong

Au loin, le bouddha du Wat Muang

A l’extérieur de cette pagode, sur la partie extérieure du cloitre, une Sala en bois abrite le corps préservé de Luang Po Hom (หลวงพ่อหอม), l’ancien abbé en chef de ce monastère décédé il y a une quinzaine d’années.

C’est à lui que l’on doit la construction du Chedi monumental et la venue des reliques.

Protégé par une vitre le rendant impossible à photographier à cause des reflets, son cercueil est entouré par des poteries.

Près de là, un autre pavillon ouvert aux vents héberge un bouddha nommé Luang Po Khao (หลวงพ่อ​ขาว). Statue la plus sacrée du Wat Tha It, elle est âgée d’environ deux siècles.

หลวงพ่อ​ขาว

Luang Po Khao (หลวงพ่อ​ขาว)

Coordonnées GPS: N 14°38’13 E100°24’46

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดอ้อย