Wat Ratcha Paksi วัดราชปักษี

Au sud de la capitale provinciale Ang Thong, le Wat Ratcha Paksi héberge un beau bouddha allongé.

Long de quatorze mètres, ce bouddha doré a été entièrement restauré aux débuts des années 90 sous l’impulsion d’un ancien abbé en chef.

Par les similitudes qu’il partage avec le célèbre bouddha du Wat Pa Mok Worawihan (วัดป่าโมกวรวิหาร), le panneau informatif précise que ce bouddha couché, du moins celui originel, date de l’ère Ayutthaya.

วัดราชปักษี

Le bouddha de quatorze mètres de long

Wat Ratcha Paksi

Wat Ratcha Paksi

Le Wat Ratcha Paksi héberge un autre bouddha historique, ancien d’environ quatre siècles. Il fut confectionné lors du règne de Phra Chao Songtham (พระเจ้า​ทรง​ธรรม), un monarque de l’ère Ayutthaya au XVIIe siècle.

Nommé Luang Po Rot (หลวงพ่อ​รอด), ce bouddha est exposé dans un Viharn en rénovation à mon passage fin 2016, donc impossible à approcher.

Wat Ratcha Paksi

Dans son pavillon en restauration, Luang Po Rot (หลวงพ่อ​รอด)

Proche de ce Viharn, l’Ubosot abrite une statue de style sukhothai entourée d’un mandorla prenant la forme d’une flamme. Les murs sont quant à eux recouverts de peintures murales sous la forme de tableaux.

Wat Ratcha Paksi

Ubosot moderne

วัดราชปักษี

Autre édifice majeur du monastère, derrière l’Ubosot est dissimulé une superbe Sala en teck, édifiée en 1934.

Son intérêt premier est son magnifique gable aux teintes bleutées, mettant à l’honneur Indra chevauchant Airavata, l’éléphant mythologique à plusieurs têtes, connu sous le nom d’Erawan en Thaïlande (เอราวัณ).

Wat Ratcha Paksi

Sala en teck édifiée en 1934

Airavata

Indra sur sa monture Airavata

Détail amusant, le Wat Ratcha Paksi est situé en face du Wat Champa Lo (วัดจำปาหล่อ), un autre temple accueillant un bouddha géant historique, mais situé de l’autre côté du fleuve Chao Phraya, de sorte qu’il faut parcourir un trajet d’une dizaine de kilomètres pour le découvrir.

Coordonnées GPS: N 14°33’0 E100°26’54

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดท่าสุทธาวาสวัดอ้อย