Wat Chaiyo Worawihan วัดไชโยวรวิหาร

Temple de rang royal dans la province d’Ang Thong, le Wat Chaiyo Worawihan doit sa renommée à un bouddha exceptionnel.

S’y prendre à deux fois

Au XIXe siècle, Somdej To, alias Luang Pu To (หลวงปู่โต), le célèbre moine du Wat Rakhang à Bangkok, entreprit la construction d’un bouddha géant. Quelques années plus tard, il fut abrité dans un Viharn mais le bouddha s’écroula à cause des travaux.

Qu’à cela ne tienne, le roi Chulalongkorn (Rama V) reprit le projet en main et fit construire le bouddha monumental en s’inspirant de celui du Wat Kalayanamit à Bangkok.

Une fois achevé, le bouddha fut religieusement nommé Phra Maha Phuttha Phim (พระมหาพุทธพิมพ์). De manière singulière pour un bouddha de cette dimension, il effectue la dhyāni-mudrā, soit le geste de méditation.

Bien que méconnu, Phra Maha Phuttha Phim est sans doute le bouddha le plus impressionnant de Thaïlande car il est abrité dans un immense Viharn décuplant son envergure et son aura spirituelle. Lorsque vous êtes à ses pieds, il est saisissant.

วัดไชโยวรวิหาร

Wat Chaiyo Worawihan

Phra Maha Phuttha Phim (พระมหาพุทธพิมพ์)

Wat Chaiyo Worawihan

L’Ubosot, positionné près du fleuve Chao Phraya, est le plus souvent fermé.

Près de là, un second Viharn abrite une effigie d’un moine en position méditative. Il s’agit à priori de Luang Pu To.

Grâce à la fréquentation du temple, un marché dont les étales sont remplies de produits locaux jouxte l’enceinte du monastère.

Marché aux abords du monastère

Le temple borde le fleuve Chao Phraya

Coordonnées GPS : N 14°43’1 E100°26’11

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดต้นสน