San Chao Po Lak Muang Samut Prakan ศาลเจ้าพ่อหลักเมือง สมุทรปราการ

En plein cœur de Pak Nam, la principale ville de la province de Samut Prakan, le Pilier de la cité (Lak Muang) prend la forme d’un sanctuaire chinois, comme par exemple à Samut Sakhon ou à Trat.

Par ailleurs à ne pas confondre avec celui de Pra Pradaeng sur la rive opposée du fleuve, ce Pilier de la cité est ancien de près de deux siècles d’après une personne s’occupant des lieux. Ses origines remontent à l’année bouddhique 2365, soit 1822.

L’édifice qui l’héberge est lui plus récent car son fronton indique l’année 1986 (2525).

Fronton du sanctuaire

Une fois à l’intérieur de cette salle surchargée où les fidèles affluent toute la journée, avec la fumée des bougies et les baguettes d’encens omniprésentes, l’endroit paraît toutefois plus ancien et assez impressionnant.

Les offrandes des fidèles sont disposées sur une table au premier plan. Elles peuvent prendre la forme de sodas, de bananes, de poulets rôtis, ou simplement de bougies et de fleurs déposés près des divinités.

les offrandes au sanctuaire

Les offrandes au sanctuaire

Les statuettes justement sont disposées dans trois niches côte à côte. Dans celle la plus à droite lorsque vous les regardez de face, vous reconnaitrez peut-être Guanyu, une divinité de couleur rouge qui se retrouve régulièrement dans les sanctuaires chinois en Thaïlande.

Guanyu dans son sanctuaire

Guanyu dans son sanctuaire

La statue la plus importante reste Chao Po Lak Muang (เจ้า​พ่อ​หลักเมือง​), en plein centre, personnifiant le cœur spirituel de la ville.

Chao Po Lak Muang (เจ้า​พ่อ​หลักเมือง​)

Chao Po Lak Muang (เจ้า​พ่อ​หลักเมือง​)

Quant au pilier de la cité en tant que tel, il se trouve à côté de cette statuette. Si le plus souvent le pilier est l’élément central d’un Lak Muang, dans le cas de ce sanctuaire à Samut Prakan, il passerait presque inaperçu.

Coordonnées GPS: N 13°35’39 E100°35’52

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดกลางวรวิหาร