Wat Sao Tong Thong วัดเสาธงทอง

Le Wat Sao Tong Thong est l’un des temples les plus charmants de Koh Kret, cette fameuse île sur le fleuve Chao Phraya située au nord de Bangkok, dans la province de Nonthaburi.

Vous accédez nécessairement à ce monastère par un chemin au milieu des échoppes et des potiers, principal héritage culturel du peuple môn installé sur la côte est et nord de l’île.

Facile à identifier, le Wat Sao Tong Thong se trouve à la suite du Wat Phai Lom (วัดไผ่ล้อม), par ailleurs juste en face du Wat Bangchak (วัดบางจาก) et son bouddha géant, sur la rive opposée du fleuve.

Wat Bangchak (วัดบางจาก)

Sur la rive opposée du Chao Phraya, le Wat Bangchak (วัดบางจาก)

Temple historique lié au peuple môn qui habite l’île, les origines du Wat Sao Tong Thong remontent à la fin de l’ère Ayutthaya mais les principaux édifices et stupas sont datés de l’ère Thonburi ou des débuts de la période Rattanakosin, soit la fin du XVIIIe et début du XIXe siècle.

Le cœur du temple se concentre autour de son Ubosot protégé par un mur d’enceinte.

Avant d’y jeter un œil cependant, les trois principaux stupas des lieux méritent une présentation succincte. Il y a d’abord le Chedi Yo Mum Mai Sip Song (เจดีย์​ย่อ​มุมไม้​สิบ​สอง). Placé à l’arrière de l’Ubosot, il s’agit non seulement du plus monumental sur l’île de Koh Kret mais également l’un des plus anciens.

Similaire à certains stupas au centre de Bangkok, il est entouré par douze petits stupas.

เจดีย์​ย่อ​มุมไม้​สิบ​สอง

Le Chedi Yo Mum Mai Sip Song (เจดีย์​ย่อ​มุมไม้​สิบ​สอง)

Le deuxième stupa d’intérêt est nommé Chedi Rakhang Khwam (เจดีย์​ระฆัง​คว่ำ). De base circulaire, ses courbes deviennent ondulées à mi-hauteur, lui donnant son aspect si singulier.

Quant au troisième, en photo en haut de cette page, il s’agit d’un stupa de forme circulaire, un style assez commun à Bangkok.

เจดีย์​ระฆัง​คว่ำ

Le Chedi Rakhang Khwam (เจดีย์​ระฆัง​คว่ำ)

L’Ubosot en tant que tel est anecdotique par son architecture extérieure. A l’intérieur en revanche, deux aspects méritent l’attention.

Grâce aux murs blancs et la sobriété des lieux, votre premier regard se dirigera nécessairement vers le bouddha sacré des lieux, nommé Luang Po Tong Thong (หลวงพ่อ​ธง​ทอง​).

Wat Sao Tong Thong

Le bouddha principal est nommé Luang Po Tong Thong (หลวงพ่อ​ธง​ทอง​)

หลวงพ่อ​ธง​ทอง​

Le deuxième aspect artistique de cette salle se trouve au dessus de vous, au niveau des lustres et des planches faisant offices de plafond.

Par bon goût, ces dernières sont recouvertes de peintures représentant des motifs floraux, donnant à l’ensemble un air de tableau monumental.

Wat Sao Tong Thong

Le plafond et ses peintures

Toujours à l’intérieur du mur d’enceinte qui accueille l’Ubosot, un modeste Viharn était en rénovation en juillet 2017. Il héberge un bouddha blanc du nom de Luang Po Tan Jai (หลวงพ่อ​ทันใจ).

Luang Po Tan Jai (หลวงพ่อ​ทันใจ)

Luang Po Tan Jai (หลวงพ่อ​ทันใจ)

Coordonnées GPS: N 13°54’49 E100°28’59

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดแก้วฟ้าวัดเพลง