Phutthamonthon พุทธมณฑล

Phutthamonthon est un immense parc bouddhique à l’ouest de Bangkok, mais situé administrativement parlant dans la province de Nakhon Pathom.

Un parc en l’honneur du Bouddha

Comme son nom le suggère, Phutthamonthon fait référence au Bouddha. Par le jeu des alphabets et translittérations, le nom usuel du Bienheureux est prononcé Phuttha en thaïlandais plutôt que Bouddha.

Phutthamonthon fut inauguré en 1957, à une époque où le Field Marshal Plaek Phibunsongkhram (แปลก พิบูลสงคราม) souhaitait renforcer le caractère bouddhique de l’État Thaïlandais.

Sur plusieurs dizaines d’hectares, la configuration du parc se veut un résumé du cheminent spirituel du Bouddha, à travers quatre étapes clés.

Disposé en arc de cercle comme le montre la carte ci-dessous, ces quatre stades sont représentés par des sculptures en granit établis dans un cadre paisible et fleuri.

Par exemple, la naissance du Bouddha est matérialisée par sept fleurs de lotus, alors que son décès, le grand parinirvāna, est symbolisé par un lit mortuaire semblable à un cercueil.

Phutthamonthon

Roue du Dharma

พุทธมณฑล

Symbole du décès du Bouddha

bouddha marchant

Au centre du complexe est positionnée la statue emblématique de Phutthamonthon, un bouddha en bronze en position de marche. Il atteint quinze mètres de haut.

Dessiné dans les années 50 par Silpa Bhirasri (ศิลป์ พีระศรี ; 1892 – 1962), le père de l’art moderne thaïlandais d’origine italienne, la statue fut confectionnée dans les années 70.

Un panneau informatif précise qu’elle serait la plus haute statue du Bouddha au monde dans cette posture précise.

Phutthamonthon

Effigie en bronze du bouddha marchant

bouddha marchant bronze

Si vous deviez visiter ce parc, le meilleur moment est sans doute pendant Visakha Bucha (วิสาขบูชา).

Lors de ce festival religieux symbolisant la naissance, l’éveil spirituel, et la mort du Bouddha, des dizaines de moines portant des bougies effectuent une circumambulation autour de la statue.

Bibliothèque en marbre

Phutthamonthon est connu en Thaïlande comme le centre mondial du bouddhisme, une dénomination sujette à caution.

Signe de cette importance, du moins pour le bouddhisme thaïlandais, le parc accueille un Viharn près de l’entrée, une université bouddhique ou encore une résidence destinée au patriarche suprême de la Sangha nationale.

Viharn près de l’entrée du parc

Résidence du patriarche suprême

L’ultime attraction est un magnifique pavillon surmonté par un Chedi central. Il est situé à 500 mètres environ à l’arrière du bouddha debout, soit dans la direction ouest.

L’édifice se déploie autour d’un stupa doré à neuf pointes.

L’aspect impressionnant sont les 1418 stèles en marbre sur lesquelles sont inscrites, à l’aide de l’alphabet thaïlandais, le canon du bouddhisme theravāda. Cet ensemble de textes est appelé Tripitaka en sanskrit, Tipitaka en pâli, et surnommé trois corbeilles en français.

Bibliothèque géante et librement consultable, mais à condition de lire le thaïlandais, le lieu impressionne par le calme et la fraicheur du marbre.

La bibliothèque compte 1418 stèles en marbre

Le stupa central recouvre une effigie de Luang Po Sot (หลวงพ่อสด), un illustre moine du XXe siècle ayant participé à l’établissement du parc.

Phutthamonthon

Phutthamonthon

Effigie du moine Luang Po Sot

Un parc presque comme un autre

Phutthamonthon est un site religieux important à Bangkok. Il est délicat à décrire par les mots et quelques photos tant la surface est immense, sans doute le plus grand espace vert de la capitale.

Du fait de sa superficie, il est envisageable de passer une matinée sur place, pour explorer l’aspect explicitement religieux, mais sans oublier les multiples recoins, chemins et îlots qui font le bonheur des familles et des sportifs en herbe.

Bien que situé dans la province de Nakhon Pathom, Phutthamonthon est aisément accessible par van ou bus depuis le centre de Bangkok, notamment via les lignes 170, 539 ou 547.

Coordonnées GPS: N 13°46’44 E100°19’40

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดดอนหวาย