Wat Pong Sanuk วัดปงสนุก

Situé sur la rive nord de la rivière Wang, dans la partie la plus calme de Lampang qui est déjà une ville paisible en soi, une communauté locale a fait en sorte que son temple, le Wat Pong Sanuk, soit brillamment restauré et préserve l’héritage culturel du quartier.

La composition de ce monastère est particulière et peut se décomposer en trois parties distinctes.

Au nord se trouve l’enceinte du Wat Pong Sanuk Nuea, avec son Viharn moderne, son musée évoqué plus bas, et ses lieux de vies et d’enseignements pour les moines.

La partie centrale se compose d’un parvis surélevé accueillant les édifices les plus sacrés et intéressants du monastère, à savoir son magnifique Viharn de forme cruciforme, son stupa doré et un bouddha allongé de onze mètres de long.

Quant à la partie sud, dans le prolongement de cette terrasse surélevée, il s’agit de l’enceinte du Wat Pong Sanuk Tai (วัดปงสนุกใต้), lui aussi doté d’un Viharn moderne.

Le Viharn du Wat Pong Sanuk Nuea est situé au nord du complexe et se caractérise par son bouddha principal de style Lanna et ses peintures murales illustrant la vie du Bouddha.

Wat Pong Sanuk

Les statues du Viharn nord

A l’opposé, le Viharn du Wat Ponk Sanuk Tai est rarement ouvert en journée.

Wat Pong Sanuk

Viharn sud

Parvis central et son Viharn

Vous accédez à la terrasse surélevée, délimitée par un mur d’enceinte, grâce à l’un des trois escaliers, tous protégés par des Nagas.

Ouvert aux vents, le Viharn emblématique est officiellement nommé Viharn Phra Chao Phan Ong (วิหารพระเจ้าพันองค์), en référence à 1080 effigies du Bouddha disposées sous la toiture.

La structure du toit est pyramidale en son centre mais l’édifice est de forme cruciforme. Il abrite sur un autel central quatre bouddhas identiques adossés à un Arbre de la Bodhi factice.

Escalier blanc

Escalier vers le parvis surélevé

วัดปงสนุก

วิหารพระเจ้าพันองค์

Le magnifique Viharn restauré

Wat Pong Sanuk

Les quatre bouddhas dos à dos

Restauré au début des années 2000 en suivant l’architecture et les ornements originels, ce Viharn est superbe par le niveau de détail des décorations.

Son architecture est d’ailleurs unique sur le sol thaïlandais et traduit, comme souvent à Lampang, des influences diverses, notamment thaïes et birmanes.

La restauration de ce Viharn fut si exemplaire qu’elle a été soulignée par l’UNESCO qui a octroyé à ce temple et aux habitants du quartier le Prix du mérite en 2008.

A côté de ce Viharn est placé le traditionnel stupa flamboyant que l’on retrouve dans tous les monastères significatifs du nord de la Thaïlande.

Wat Pong Sanuk

Dans son dos, un pavillon abrite un bouddha allongé centenaire. Si vous l’observez avec le bon angle de vue, vous aurez l’impression qu’il vous fixe de son regard convaincu.

วัดปงสนุก

bouddha allongé centenaire

Le musée

Comme évoqué précédemment, le Wat Pong Sanuk abrite un musée, réparti dans plusieurs édifices sur la partie nord du complexe.

Dans une salle, vous découvrez une série de meubles ayant protégés autrefois des manuscrits, alors qu’une bâtisse en bois met à l’honneur diverses antiquités et statues anciennes.

Wat Pong Sanuk Lampang

Salle du musée

Wat Pong Sanuk

Salle dans une bâtisse en bois

Le pilier historique

Bon à savoir, signe de l’ancienneté et de l’importance historique des lieux, c’est dans l’enceinte du Wat Pong Sanuk que fut érigé le premier Pilier de la cité de Lampang.

Celui présent dans l’enceinte du temple est là pour commémorer l’emplacement originel puisque le sanctuaire actuel du Pilier de la Cité se trouve devant le musée de Lampang, sur la rive opposée de la rivière Wang.

Wat Pong Sanuk

L’ancien Pilier de la cité de Lampang

Coordonnées GPS: N 18°17’41 E 99°29’50”

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดนาคตหลวงวัดปงยางคก