Wat Pom Raman วัดป้อมรามัญ

Au nord d’Ayutthaya, le Wat Pom Raman est un temple atypique, aux croyances populaires ancrées.

Comme beaucoup d’autres monastères, le Wat Pom Raman accueille dans son enceinte un Ubosot, un Viharn ouvert et un Montop.

วัดป้อมรามัญ

Un Viharn et son bouddha

Le lieu le plus prisé par les nombreux visiteurs quotidiens est cependant un vaste sanctuaire où ils convergent faire des offrandes à des statuettes, plus précisément à des ermites connus sous le nom générique de Luang Po Ruesi (หลวงพ่อฤาษี), mais aussi à Po Pu Chuchok (พ่อปู่ชูชก), un personnage central dans l’histoire de Vessantara Jataka, c’est-à-dire la vie antérieure du Bouddha.

Dans ce conte légendaire faisant partie de la tradition bouddhique, Pu Chuckok est celui qui demande et obtient ce qu’il veut, d’où le fait qu’il soit parfois vénéré.

Luang Po Ruesi (หลวงพ่อฤาษี)

Luang Po Ruesi (หลวงพ่อฤาษี), l’ermite

Pu Chuchok (ปู่ชูชก)

Pu Chuchok (ปู่ชูชก), le personnage issu du Vessatanra Jataka

Proche de ce sanctuaire, une Sala accueille ceux venus à la rencontre de l’abbé en chef du monastère, relativement célèbre à l’échelle de la région.

Nommé Phra Ajan Daeng (พระ​อาจารย์​แดง), il est notamment reconnu pour son charisme et ses bénédictions, sa seule présence suffisant à attirer des fidèles de Bangkok.

Dans cette salle chargée spirituellement parlant, certains attendent pour se faire bénir, d’autres se procurent des amulettes prisées, pendant que quelques-uns se font apposer un tatouage de protection, les fameux Sak Yant (สักยันต์).

Wat Pom Raman

Sala accueillant les bénédictions

Sak Yant

Les tatoueurs en action

Coordonnées GPS: N 14°23’2 E100°33’19

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดใหม่ปากบาง