Wat Traphang Thong วัดตระพังทอง

Monastère situé à l’intérieur des remparts de la vielle ville de Sukhothaï lorsqu’on arrive depuis la ville nouvelle, le Wat Traphang Thong, à ne pas confondre avec le Wat Traphang Thong Lang (วัดตระพังทองหลาง), est un temple historique mais, contrairement à l’immense majorité des temples que l’on trouve dans le Parc historique de Sukhothaï, il est toujours actif et habité par des moines.

La partie la plus intéressante de ce monastère se concentre autour de son bassin, Traphang (ตระพัง) signifiant bassin ou étang.

Au centre de cet étang se trouve une île où siège le Chedi principal en brique, principal indice attestant de l’ancienneté des lieux et de l’influence du Sri Lanka sur le style architectural des stupas du Royaume de Sukhothaï, au XIIIe et XIVe siècle.

On peut se rendre sur cette île depuis le côté est et nord. Par le côté est, vous arrivez au premier édifice d’importance, à savoir un Montop, abritant une empreinte en bronze du Bouddha. Celle-ci est parmi les plus anciennes et précieuses qui soit puisqu’elle date de l’époque du souverain Lithai (ลิไทย), au XIVe siècle.

L'île vu du côté sud

L’île vu du côté sud

L'île du temple vue depuis le nord-est

L’île vue depuis le côté nord-est

 

Pavillon de l'empreinte sacrée

Pavillon de l’empreinte sacrée

A la suite du Montop se trouve le Chedi en forme de cloche, au style si caractéristique, puis la salle d’ordination. Comme le laisse présager sa physionomie actuelle, cet Ubosot est une reconstruction moderne sur les vestiges de l’ancien.

Le stupa et l'Ubosot reconstruit dans la continuité

Le stupa et l’Ubosot dans la continuité

Coordonnées GPS: N 17°1’3 E 99°42’33

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเจดีย์สี่ห้องวัดโคกสิงคาราม