Wat Chao Chan วัดเจ้าจันทร์

Parmi tous les vestiges aux abords de l’ancienne cité de Si Satchanalai, au nord de la province de Sukhothai, le Wat Chao Chan est celui dont l’influence khmère est la mieux perceptible.

Il serait d’ailleurs l’un des principaux indices de la domination khmère sur la cité de Chaliang jusqu’à l’éveil du royaume thaï de Sukhothai, au XIIIe siècle.

Selon toute vraisemblance, d’après un panneau informatif placé dans le musée du temple voisin, le Wat Chom Chuen (วัดชมชื่น), le Wat Chao Chan fut édifié dès la fin du XIIe ou début du XIIIe siècle.

Distinct par sa physionomie des autres temples des environs et ceux du Parc historique de Si Satchanalai en tant que tel, le Wat Chan Chan était sans doute marqué par le bouddhisme mahāyāna lorsqu’il fut édifié.

Placé à l’ombre d’arbres centenaires, sa configuration se décompose en un Viharn suivi d’un Prasat en latérite de style Bayon.

Wat Chao Chan

Les vestiges du Viharn suivi du Prasat

Dans les ruines du Viharn, quelques silhouettes de statues en latérite sont placées sur l’autel alors que deux socles dans le Prasat rappellent que des statuettes étaient autrefois abritées ici.

Wat Chao Chan

Wat Chao Chan

A côté du Viharn, un Montop en latérite tient encore debout. De forme carré, ouvert sur un seul côté, il héberge les vestiges d’un ancien bouddha sculpté en haut-relief.

Seules quelques briques de latérite dépassent et laissent deviner la physionomie de cette statue qui devait mesurer six à huit mètres de haut.

 วัดเจ้าจันทร์

Le Prasat sur la gauche et le Montop sur la droite

Wat Chao Chan

Vestiges du bouddha debout

Coordonnées GPS: N 17°25’43 E 99°48’17

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดตระพังทองหลางวัดสวนแก้วอุทยานน้อย