Wat Pho Kao Ton วัดโพธิ์เก้าต้น

La bataille de Bang Rachan (บางระจัน) est un épisode mythique de l’histoire militaire thaïlandaise.

Au moment de l’invasion birmane qui mit un terme à la période Ayutthaya en 1767, l’histoire raconte que des villageois se rassemblèrent dans un camp retranché nommé Bang Rachan.

Pendant cinq mois, ils résistèrent à sept attaques successives avant de céder face au nombre et aux coups de boutoir des soldats birmans.

Dans la province de Singburi, lieu supposé de Bang Rachan, le Wat Pho Kao Ton joue avec l’histoire, puisque dès l’entrée les murs d’enceinte sont en bois, rappelant un camp militaire.

Sur place, vous découvrez un bouddha géant blanc, un Viharn en ruine datant de l’ère Ayutthaya, un Ubosot moderne aux tons blancs, divers sanctuaires, et même un marché local s’animant le week-end.

Wat Pho Kao Ton

Wat Pho Kao Ton

Salle d’ordination aux tons blancs

Wat Pho Kao Ton

Le Viharn en ruine

L’enceinte comprend également un bassin sacré, nommé Bo Nam Boran (บ่อ​น้ำ​โบราณ). D’ailleurs, s’il est à sec, il est probable que les locaux vous demandent un coup de main pour le remplir, à l’aide de seau à transporter depuis un puits.

Bo Nam Boran (บ่อ​น้ำ​โบราณ)

Le bassin historique

A l’arrière du temple, près de la rivière, le village a été recrée, au milieu de la nature et de sanctuaires.

Bang Rachan

La porte d’enceinte de Bang Rachan

Wat Pho Kao Ton

En face de l’enceinte du Wat Pho Kao Ton, de l’autre côté de la route, se trouve le mémorial officiel de la bataille de Bang Rachan (Bang Rachan Memorial Park – อนุสาวรีย์ชาวบ้านบางระจัน).

Une statue surélevée avec les principaux protagonistes de la résistance vient rappeler leur lutte. Ce vaste mémorial, s’étendant sur plusieurs hectares, accueille également un musée et un centre culturel.

mémorial de Bang Rachan

Le mémorial de Bang Rachan

Bang Rachan

Coordonnées GPS: N 14°48’8 E100°19’17

 

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดหน้าพระธาตุ สิงห์บุรีเทวาลัยพระพรหม พรหมบุรี