Wat Tham Chiang Dao วัดถ้ำเชียงดาว

Au nord de la province de Chiang Mai, la grotte de Chiang Dao est l’attraction touristique de cette jolie région dominée par les montagnes.

Par sa longueur et ses multiples embranchements, sa beauté et sa sacralité, la caverne attire quotidiennement des centaines de visiteurs.

Deux options pour la visite

Si vous décidez de découvrir la grotte, un choix cornélien s’offre à vous. Soit une visite non accompagnée au prix de 40 bahts, soit une visite guidée afin de parcourir d’autres chambres de la cavité, pour un coup de 100 bahts supplémentaire et un pourboire bienvenu (Tarif 2017).

Ayant suivi la première solution à cause d’un emploi du temps chargé, le parcours consiste à suivre les lumières de la cavité principale sur deux à trois cents mètres environ, difficile d’évaluer la distance dans la pénombre.

La première salle, ouverte à tous, expose de multiples bouddhas, certains de style birman. Certains sont entreposés depuis 2178 du calendrier thaïlandais, soit 1635 !

Pavillon d’accès à la grotte

Wat Tham Chiang Dao

Première salle et ses bouddhas

Les sanctuaires de la grotte

Le long du chemin, vous passez par plusieurs chambres humides.

Après différents sanctuaires, quelques jolis stalactites et stalagmites, vous atteignez la déesse de pierre géante (Dead Giantess Stone). Allongée au sol, elle est entourée par des robes offertes par des visiteurs.

Wat Tham Chiang Dao

Wat Tham Chiang Dao

Chiang Dao Cave

Déesse de pierre accompagnée d’offrandes

La visite en version courte s’achève par le sanctuaire d’un bouddha couché. Il fut érigé en 1913 par un ermite du nom de Ukhanta (ฤๅษี​อุคันธะ).

À taille humaine, ce bouddha est représenté de manière originale, sur le dos. Il ressemble d’ailleurs au bouddha couché du Wat Phranon (วัดพระนอน), dans la province de Suphanburi.

bouddha allongé centenaire

Lorsque vous visitez la grotte de Chiang Dao, prenez soin de rester sur le tracé de la visite autorisée, une sortie des clous pourrait vous couter 5000 bahts d’amende !

Si vous souhaitez aller plus loin, faites appel à un guide. Ne tentez pas le diable.

Le Viharn et le stupa

Plus qu’une simple grotte, les lieux forment un monastère bouddhiste à proprement parler, un Wat.

Près du bassin jouxtant la cavité, un Viharn dédié au célèbre moine Khru Ba Siwichai interpelle par son joli fronton bleuté.

La salle suit la même veine, avec sa charpente apparente, son sol carrelé, ses élégants piliers, et son bouddha doré confectionné dans les années 30.

Wat Tham Chiang Dao

L’enceinte du Wat Tham Chiang Dao a le privilège d’accueillir un arbre de la Bodhi planté par le roi Rama IX en personne lors de sa visite en 1958, ainsi qu’un beau Chedi marqué par le temps.

L’originalité de ce stupa de style birman est de posséder 25 pointes (Yot – ยอด), ce qui lui vaut son nom, Phra Chedi 25 Yot (พระเจดีย์​ 25 ยอด).

À l’instar du bouddha allongé dans la cavité, il fut édifié en 1913 par l’ermite d’origine Shan, le dénommé Ukhanta.

Wat Tham Chiang Dao

Stupa centenaire de style birman

Stupa secondaire

Coordonnées GPS : N 19°23’38 E 98°55’43

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระธาตุดอยสะเก็ดวัดกู่ไม้แดง