Wat Benchama Bophit วัดเบญจมบพิตร

Temple royal de premier niveau, le Wat Benchama Bophit est l’un des Wat les plus connus de Bangkok. Il est souvent la star des cartes postales.

Étant un temple photogénique attirant beaucoup de touristes, le ticket d’entrée s’élève à 50 bahts (Tarif 2018)

S’il est connu comme le temple de marbre, son nom officiel s’allonge en longueur : Wat Benchama Bophit Dusit Wanaram Ratchaworawihan (วัดเบญจมบพิตรดุสิตวนารามราชวรวิหาร).

Il doit sa renommé et son surnom à son Ubosot construit en marbre de Carrare selon la volonté du roi Chulalongkorn (Rama V).

Au tournant du XXe siècle, ce monarque éclairé souhaitait donner l’image d’un pays moderne et ambitieux, en phase avec son temps. Cet Ubosot est un exemple parlant de sa vision.

Wat Benchama Bophit

Ubosot en marbre

Devant un fond bleuté, le bouddha principal est de style sukhothaï. Plus précisément, il s’agit d’une réplique du célèbre bouddha Chinnarat (พระพุทธชินราช).

L’original, l’un des plus beaux bouddhas du royaume, est à découvrir à Phitsanulok, au Wat Phra Si Rattana Mahathat (วัดพระศรีรัตนมหาธาตุ).

วัดเบญจมบพิตร

Wat Benchama Bophit

Réplique du bouddha Chinnarat

Les murs de l’Ubosot présentent en peinture quelques Chedi iconiques du royaume.

Sur les vitraux, on ressent une influence occidentale mais les personnages bouddhiques remplacent les saints du monde chrétien.

Demi-cloitre et ses bouddhas

Sur le côté opposé à l’entrée du complexe, l’Ubosot est isolé par un demi-cloitre.

Les galeries accueillent quelques dizaines de bouddhas. Certains sont des répliques, mais d’autres sont des originaux provenant de tout le royaume.

Ces statues sont intéressantes à observer car elles présentent une rétrospective des styles artistiques au cours du temps, tel le style dit U-Thong, Ayutthaya, Sukhothaï ou encore Chiang Saen.

Wat Benchama Bophit

Demi-cloitre côté ouest de l’Ubosot

Monastère

Le Wat Benchama Bophit est un monastère bouddhiste. En tant que tel, il ne se limite pas à son seul Ubosot.

Plusieurs bâtiments au sein du complexe sont des exemples raffinés de l’architecture thaïe au début du XXe siècle.

L’un des édifices est nommé Phra Thinang Songtham (พระที่นั่งทรงธรรม). Achevée en 1902, ce fut un petit palais pour le roi Chulalongkorn lorsqu’il souhaitait suivre des enseignements religieux.

Dans le prolongement de l’Ubosot, ne pas oublier l’arbre de la Bodhi, c’est-à-dire l’arbre symbolisant l’éveil spirituel du Bouddha. C’est sans doute le plus beau à Bangkok.

L’enceinte compte aussi un musée. Il présente quelques bouddhas originaires des anciennes capitales du royaume.

Coordonnées GPS : N 13°45’59 E100°30’53

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดวรจรรยาวาสวัดไตรมิตร