Wat Tha Phra วัดท่าพระ

Au sud-ouest de Bangkok, le Wat Tha Phra est un temple important du quartier Thonburi. Pour s’en convaincre, le nom du sous-district inclut le nom du monastère : Khwaeng Wat Tha Phra (แขวงวัดท่าพระ).

S’il peut paraitre éloigné des zones d’affaires de la capitale, le Wat Tha Phra est dorénavant facilement accessible en transport en commun depuis la station Tha Phra, via la ligne MRT bleue.

Un Viharn peut en cacher un autre

L’activité religieuse se concentre autour d’un imposant Viharn. En réalité, cette construction recouvre l’ancien Viharn, devenu sans doute trop exigu. On pénètre dans l’édifice par un porche monumental où les Thaïlandais prient devant quelques statues dorées.

La plupart des façades et des murs sont ornés par des dorures et des céramiques réalisées en bas-reliefs.

วัดท่าพระ

Grand Viharn

De manière originale, une ouverture mène aux vestiges du Viharn originel.

Sur les murs intérieurs de la nouvelle structure, les peintures fourmillent de détails et de personnages.

De manière chronologique, elles illustrent les deux siècles d’histoire du quartier et du temple. Les époques successives se reconnaissent aux vêtements des protagonistes, aux habitations et aux moyens de transport.

L’ultime scène dépeint la construction finale du nouveau Viharn, soit le Bangkok du XXIe siècle, avec ses habitants enjoués et ses véhicules colorés.

Wat Tha Phra

Vestiges du Viharn historique

Les peintures racontent l’historique du temple

Wat Tha Phra

Le monastère au XXIe siècle

Luang Po Keson

L’édifice originel abrite le bouddha ayant donné son nom au temple, et donc au sous-district. Il est nommé Luang Po Keson (ou Gaysorn) (หลวงพ่อเกษร).

Luang Po Keson est un bouddha constitué d’un alliage métallique. Il daterait de la fin de la période Ayutthaya.

Wat Tha Phra

Luang Po Keson (หลวงพ่อเกษร).

L’histoire raconte que le temple était autrefois entouré par les eaux. Son nom était alors Wat Koh (วัดเกาะ), soit le temple-île.

Luang Po Keson aurait été repêché dans un canal à proximité. Il fut restauré puis installé dans le Viharn historique. Depuis ce jour, Luang Po Keson est le bouddha le plus sacré du quartier.

Wat Tha Phra peut se traduire par temple (Wat) de l’embarcadère (Tha) du bouddha (Phra). Cette dénomination fait référence à la découverte de Luang Po Keson dans le canal.

Ubosot

Bien que généralement fermé aux visiteurs, l’Ubosot possède des ornements intéressants sur son extérieur. Par exemple, à l’image du Viharn, les façades sont recouvertes de dorures et de carreaux de céramiques décorés par des bas-reliefs.

Un fronton interpelle aussi par ses personnages, plusieurs divinités hindoues.

Côte à côte sous un emblème royal, on reconnait Garuda au centre, puis Indra chevauchant l’éléphant à trois têtes Airavata, et de l’autre côté un cygne supportant Brahma.

Fronton de l’Ubosot et ses divinités

Coordonnées GPS : N 13°43’59 E100°28’25

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดอรุณวัดบวรมงคล