Wat Pho Khemmarat วัดโพธิ์ เขมราฐ

Khemmarat est une jolie bourgade au nord de la province de Ubon Ratchathani, bordant le fleuve Mékong qui sépare la Thaïlande et le Laos.

Par son ancienneté, son organisation, la présence du majestueux Mékong et ses maisons en bois, Khemmarat ressemble à la ville de Chiang Khan, dans la province de Loei, mais en plus petit et moins touristique, bien que cette activité semble s’éveiller lentement, essentiellement à destination des touristes locaux.

La ville comporte quelques monastères bouddhistes, dont le Wat Chaiyaphum Karam (วัดชัยภูมิการาม) et son joli Ubosot, le Wat Nuea (วัดเหนือ) et son bouddha couché, et donc le Wat Pho, celui qui nous intéresse ici, situé près de la rue principale.

Khemmarat

La rue principale de Khemmarat et ses maisons en bois

Khemmarat

Le fleuve Mékong à Khemmarat

Le majestueux fleuve Mékong devant le Wat Pho

L’organisation du Wat Pho est relativement classique, avec un bouddha imposant à l’extérieur, un Ubosot moderne, et un Viharn perpendiculaire à cette salle d’ordination.

Wat Pho Khemmarat

L’Ubosot moderne suivi du Viharn

Le Viharn est d’ailleurs le lieu le plus important du Wat Pho car il abrite le bouddha le plus sacré de la ville de Khemmarat, le Khu Ban Khu Muang (คู่บ้านคู่เมือง​), nommé Phra Chao Yai Ong Saen (พระเจ้าใหญ่องค์แสน).

Avec celui du Wat Oup Mung (วัดอูบมุง), non loin de là, et celui du Wat Prato (วัดพระโต), Phra Chao Yai Ong Saen est l’un des trois bouddhas sacrés de cette région relativement isolée qui borde le Mékong.

Ce bouddha est représenté effectuant la bhûmisparsha-mudrā, soit le geste de la prise de la terre à témoin, appelé Pang Maravichai en thaïlandais (ปางมารวิชัย).

Wat Pho Khemmarat

L’imposant Viharn abritant le bouddha sacré

Phra Chao Yai Ong Saen (พระเจ้าใหญ่องค์แสน)

Le bouddha le plus sacré de Khemmarat, nommé Phra Chao Yai Ong Saen (พระเจ้าใหญ่องค์แสน)

Dans ce Viharn, vous pourrez également admirer les peintures murales présentes sur la partie supérieure des murs. Elles dépeignent chronologiquement la vie de Siddartha Gautama, le Bouddha historique.

Près du fleuve, un dernier détail est digne d’intérêt au Wat Pho. Comme souvent aux abords du Mékong, des Nagas, les esprits des eaux, font face au fleuve, celui du Wat Pho étant atypique car il fait corps avec l’immense arbre qui le surplombe.

Naga à sept têtes

Le Naga face au Mékong enroulé autour de l’arbre

Coordonnées GPS: N 16°02’34 E105°13’25

 

Temples à découvrir

Commentaires

*

พระพุทธปิยโพธิมงคลวัดบูรพา