Wat Mai Plai Huay วัดใหม่ปลายห้วย

Le Wat Mai Plai Huai est un monastère hors norme et original situé en rase campagne, dans la province de Phichit.

En pénétrant dans l’enceinte, vous découvrez rapidement de multiples sculptures de grandes dimensions, bien évidemment des bouddhas, deux moines géants, mais aussi des animaux, tel un singe, un éléphant, et bien évidemment un crocodile géant, l’un des symboles de la province de Phichit associé au conte folklorique Kraï Thong (ไกรทอง), dont l’un des personnages principaux n’est autre que Chalawan (ชาละวัน), le crocodile roi.

Chalawan, le crocodile-roi

Chalawan, le crocodile-roi

Le bouddha debout du Wat Mai Plai Huay est particulièrement impressionnant. En comptant son promontoire surélevé, puis sa base entourée de fleur de lotus sur laquelle repose ses pieds, il doit atteindre les quarante ou cinquante mètres, faisant de lui l’un des plus hauts du royaume.

Il est par ailleurs représenté effectuant la mudra de l’enseignement, ou vitarka-mudrā, mais d’une manière peu commune. Sa main droite repose le long de son corps tandis qu’au niveau de sa main gauche, son index touche son pouce de manière à effectuer un cercle.

L'immense bouddha debout

L’immense bouddha debout

A côté de lui, vous trouvez une réplique d’un pilier d’Asoke, puis un bouddha assis, lui aussi particulièrement volumineux. Dans la partie ouest du monastère, réalisé dans un style similaire, il y a également un bouddha couché d’une trentaine de mètres de long!

bouddha assis

bouddha assis

Sculpture d'un moine debout

Plusieurs stupas sont disséminés dans l’enceinte du temple. L’un est recouvert sur ses faces de niches où siègent des bouddhas, alors qu’un autre est placé au milieu d’un étang.

Quant à l’Ubosot et ses décorations dorées, près de l’entrée principale, il siège au milieu d’un immense cloitre en forme de pétales de lotus, dans une disposition et un style similaire à celui du Wat Muang (วัดม่วง), situé près d’Ang Thong.

Au Wat Mai Plai Huay, temple accueillant décidément beaucoup de sculptures et édifices étonnants, une représentation géante de Luang Po Ngen (หลวงพ่อ​เงิน​), un célèbre moine de cette province de Phichit, répond à une statue géante d’un autre bonze, encore plus imposante.

Luang Po Ngen (หลวงพ่อเงิน)

Luang Po Ngen (หลวงพ่อเงิน)

Réplique géante d'une amulette

Réplique géante d’une amulette

Une dernière singularité intéressante du Wat Mai Plai Huay sont ses multiples statues à tailles humaines, dépeignant l’enfer bouddhique dans des scènes de tortures difficilement imaginables, mais aussi des scénettes qui évoquent, à travers des scènes parfois humoristiques, des valeurs morales à suivre ou de célèbres aphorismes thaïlandais.

Pour un néophyte ou un étranger, ce sont des représentations amusantes, loufoques, voire dérangeantes, mais pour les locaux, c’est une véritable représentation d’un ordre moral à suivre et de règles à respecter. En somme, un guide de bonne conduite, pour ne pas subir les affres de l’enfer et ne pas se retrouver dans une situation sociale compromettante, au risque de perdre soi-même la face ou de la faire perdre à quelqu’un d’autre.

En d’autres termes, chaque statue, aussi amusante ou bizarre soit-elle au premier abord, a une signification propre dont je vous invite à prendre connaissance, idéalement avec un Thaïlandais pour des explications circonstanciées.

Statue et cochon

punk et tigre

tête d'âne

Coordonnées GPS: N 16°22’23 E 100°5’21

 

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดห้วยเขนวัดสุขุมาราม