Wat Chomphu Chiang Mai วัดชมพู เชียงใหม่

En plein cœur de Chiang Mai, à l’est des remparts, dans une zone où les ruelles se succèdent, le Wat Chomphu, par sa situation centrale, est assez logiquement un temple multi-centenaire de la Rose du nord.

Passé la porte d’enceinte, vous tombez d’abord nez-à-nez avec le Chedi doré des lieux. Si vous avez visité précédemment le Wat Phrathat Doi Suthep (วัดพระธาตุดอยสุเทพ) et son stupa sacré, vous aurez l’impression de voir double car le stupa du Wat Chomphu est une réplique quasi-exacte de son cousin sur la montagne, quoique de taille plus modeste.

Bien que ses origines remontent à près de six siècles, ce stupa a été entièrement restauré il y a une vingtaine d’années, lors de rénovations d’ampleurs qui auraient durées neuf ans d’après le panneau informatif.

Le stupa, similaire à celui de Doi Suthep

Le stupa, similaire à celui de Doi Suthep

Le Viharn, bien qu’ancien, affiche lui aussi une mine rajeunie, aussi bien par son intérieur que son extérieur. Peuplé de nombreuses statues, ce Viharn met à l’honneur un bouddha d’une belle envergure au fond de la salle.

Enfin, très discrètement, un édifice perpendiculaire à l’entrée du Viharn vient compléter la description de ce monastère peu connu mais qui reste une halte salvatrice et paisible parmi les nombreux temples historiques de Chiang Mai.

Le Viharn

Le Viharn

Imposant bouddha

bouddha principal du Viharn

Fin pavillon

Coordonnées GPS: N 18°47’27 E 98°59’41

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเชียงยืนวัดป่าเป้า