Wat Singh Bang Khun Thian วัดสิงห์ บางขุนเทียน

Le long de la voie ferrée menant à Samut Sakhon puis au marché sur les rails de Mae Klong, un arrêt conseillé est le Wat Singh, un temple à découvrir à la suite du Wat Sai (วัดไทร).

Pour quelques bahts depuis la gare Wongwian Yai, le trajet ne dure que quelques minutes car le Wat Singh est toujours dans les limites administratives de Bangkok.

Une fois débarqué sur le quai, suivez les rails jusqu’à l’entrée du monastère.

Train Bangkok

Le train s’arrête devant le temple

Le premier édifice est un Ubosot moderne, typique de l’architecture de la seconde moitié du XXe siècle.

Plus intéressant, un Viharn de plan cruciforme est le point de convergence des visiteurs.

วัดสิงห์ บางขุนเทียน

Grand Viharn

À l’intérieur, les bouddhistes prient devant un bouddha au visage sévère. Il est nommé Luang Po Dam (หลวงพ่อดำ).

Wat Singh Bang Khun Thian

Luang Po Dam (หลวงพ่อดำ)

Devant lui, vous reconnaitrez une réplique de Luang Po Sothon (หลวงพ่อโสธร), le bouddha révéré de la province de Chachoengsao. Il est identifiable à son ushnisha semblable à un cône plutôt qu’à une flamme.

Réplique du bouddha Luang Po Sothon

Peintures murales

Le deuxième point d’intérêt de la salle sont les peintures murales. À grand renfort de couleurs et de détails, elles dépeignent les trois mondes de la cosmologie bouddhique à l’arrière du bouddha Luang Po Dam.

Quant à la partie supérieure des murs latéraux et celui face à l’autel, elles illustrent les moments clés de la vie du Bouddha.

Enfin, au niveau des fenêtres sont représentés des jatakas, c’est-à-dire les vies antérieures du Bouddha.

Scènes de la vie du Bouddha

Scène issue d’un jataka

Ancien Ubosot

Positionné entre l’Ubosot moderne et le Viharn précédemment décrit, l’ancien Ubosot devenu Viharn est isolé par un mur d’enceinte.

Cet édifice au fronton bleuté fut restauré comme en témoigne l’éclat des peintures murales.

Ces scènes s’apparentent à la montagne Gandhamâdana décrite par Jean Boisselier, un éden où cohabitent des animaux et des Bouddhas dans un nirvana provisoire.1Pour plus d’informations sur cette montagne, voir : Jean Boisselier, La sagesse du Bouddha, Paris, Gallimard, 1993, pp. 22-23.

Dans cette même salle, les statues aux premiers plans représentent des anciens abbés en chef du Wat Singh.

Fronton de l’Ubosot originel

Wat Singh Thonburi

Comme tout temple qui se respecte à Thonburi, le Wat Singh borde un canal, à vrai dire deux canaux qui se rejoignent devant le monastère, lieu privilégié pour nourrir les poissons.

Bang Khun Thian

Coordonnées GPS : N 13°40’58 E100°26’50

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดป่าเชิงเลน