Wat Phrathat Lampang Luang วัดพระธาตุลำปางหลวง

Situé à une quinzaine de kilomètres au sud du centre-ville de Lampang, le Wat Phrathat Lampang Luang est le temple majeur de la province, un lieu historique et spirituel de premier plan dans le nord de la Thaïlande.

Par son ampleur, il synthétise parfaitement l’histoire et l’art architectural de l’ancien Royaume de Lanna et de la province de Lampang. A mon sens, et tout le monde sur place vous le confirmera, c’est le lieu de culte bouddhiste à ne pas manquer dans la province.

Le complexe est posé sur une butte haute de quelques mètres, et entouré par un mur d’enceinte en brique, l’un des symboles de ce monastère.

On accède au temple en tant que tel par un cours escalier qui vous mène directement à l’entrée du Viharn Royal en bois (วิหาร​หลวง​), assurément l’un des plus beaux et immenses de Thaïlande.

Le monastère surélevé est entouré d'un mur d'enceinte

Le monastère surélevé est entouré d’un mur d’enceinte

Escalier vers la porte d'enceinte

Fronton du Viharn Royal (วิหาร​หลวง​)

Fronton du Viharn Royal (วิหาร​หลวง​)

Ce Viharn diffère par ailleurs de la majorité des Viharn restaurés des temples de Chiang Mai par le fait d’être ouvert aux vents. Il n’a ainsi pas de murs latéraux et le toit descend relativement bas sur les côtés, une singularité à notre époque qui se retrouve dans quelques Viharn de la province de Lampang, dont certains au sein de ce monastère.

Le bouddha du XVIe siècle et les peintures

A l’intérieur de ce Viharn Royal, le bouddha principal du XVIe siècle, nommé Phra Chao Lan Tong (พระ​เจ้า​ล้าน​ทอง), est logé dans un Ku (กู่), un véritable coffre dont la forme s’élève en hauteur telle une pyramide.

Le Ku (กู่) abritant le bouddha sacré

Le Ku (กู่) abritant le bouddha sacré

Phra Chao Lan Tong (พระเจ้าล้านทอง)

Phra Chao Lan Tong (พระ​เจ้า​ล้าน​ทอง)

Sur le haut des murs latéraux de ce Viharn, vous découvrez par ailleurs d’anciennes peintures tendant à disparaître, réalisées à même les planches à bois.

Peintures sur bois dans le Viharn Royal

Peintures sur bois dans le Viharn Royal

Le stupa sacré

Le Viharn central est suivi par le stupa, l’un des plus sacrés de Thaïlande, un lieu de pèlerinage majeur plus spécifiquement associé aux personnes nées l’année du bœuf.

Par rapport à d’autres Phrathat (พระธาตุ) situés dans le nord de la Thaïlande, celui-ci se démarque par son aspect bicolore où la couleur foncée l’emporte sur les dorures.

célèbre stupa

Le célèbre stupa

A l’instar du Wat Phrathat Haripunchai (วัดพระธาตุหริภุญชัย), vous pourrez découvrir autour de ce stupa de multiples Viharn et quelques édifices à l’extérieur du mur d’enceinte, dont certains font offices de musée.

Viharn annexe

Un Viharn annexe

Viharn en bois annexe

Ce monastère étant si vaste et si riche d’édifices et de sculptures importantes, je vous conseille de prévoir une bonne heure voire davantage pour en arpenter tous les recoins, idéalement avec un guide.

Coordonnées GPS: N 18°13’2 E 99°23’22

Temples à découvrir
Commentaires
pingbacks / trackbacks

Commentaires

*

วัดเชียงราย