Wat Samet Nuea วัดเสม็ดเหนือ

Dans un charmant village le long de la voie rapide qui vous rapproche de Chachoengsao, le Wat Samet Nuea abrite deux Ubosot.

Le premier est d’aspect moderne alors que l’ancien l’est logiquement un peu moins, des panneaux vantent fièrement son âge: 138 années en octobre 2016.

L’intérieur de ce dernier, soutenu par des piliers en bois, met à l’honneur une assemblée de statues, présentes pour la plupart depuis la construction de cette ancienne salle d’ordination à la fin du XIXe siècle.

On retrouve par ailleurs à l’intérieur les Luknimit (ลูกนิมิต), c’est-à-dire les pierres protectrices auparavant enfouies autour de l’édifice.

L'ancienne salle d'ordination

L’ancienne salle d’ordination

Intérieur de l'ancienne salle d'ordination

Les pierres sacrées, les Luknimit (ลูกนิมิต)

Les pierres sacrées, les Luknimit (ลูกนิมิต)

L’Ubosot moderne, construit il y a déjà un demi-siècle, est quant à lui de couleur doré et donc brillant par son extérieur.

A l’intérieur jaunâtre et sans décorations excessives, la statue centrale de style sukhothaï s’avère être une réplique du célèbre bouddha de Phitsanulok, nommé Phra Phutta Chinnarat (พระพุทธชินราช).

L'Ubosot doré

L’Ubosot doré

Réplique de Phra Phuttha Chinnarat

La réplique de Phra Phuttha Chinnarat

Lorsque les panneaux informatifs mentionnent ce monastère, ils ajoutent souvent Si Chompou (สีชมพู) au nom du temple, ce qui signifie rose.

Une fois sur place, la raison de cet ajout devient limpide : au Wat Samet Nuea (Si Chompou), hormis les deux Ubosot, tous les bâtiments sont d’un rose du plus bel effet.

L'un des édifices rose

Coordonnées GPS: N 13°39’51 E101°11’44

Temples à découvrir
วัดบ้านโพธิ์ ฉะเชิงเทรา